Après avoir appris mardi matin la fermeture d'une classe de l'école maternelle à Louisa Paulin, prévue pour septembre 2019 pour des raisons de «baisse d'effectifs», le maire de Saint-Juéry, Jean-Paul Raynaud communique : «Je viens de recevoir à la mairie l'inspectrice de l'Éducation nationale de notre circonscription au sujet de cette fermeture. Aujourd'hui, l'école compte trois classes pour 60 élèves.

C'est la seule parmi les trois écoles maternelles publiques de la ville avec des classes à niveau unique (petite, moyenne et grande section). Cela permet d'y accueillir de façon optimale les enfants, en particulier les petits de moins de 3 ans.

En effet, tout un travail est mené au niveau municipal autour des toutes petites sections (moins de 3 ans) avec les directeurs d'école, la crèche, la PMI et le service municipal des affaires scolaires. L'école Louisa-Paulin est une belle école de quartier, très impliquée dans la vie locale au sein du secteur de Pratviel qui est un quartier en veille active politique de la ville.

Son rôle est essentiel, non seulement au niveau éducatif mais aussi pour assurer du lien social dans la commune, grâce au dynamisme du personnel enseignant, des agents des secteurs scolaire et périscolaire et des familles.

C'est pourquoi nous déplorons et n'acceptons pas l'éventuelle fermeture d'une classe. J'ai pris rendez-vous avec le directeur académique des services de l'Éducation nationale pour exprimer notre désaccord avec cette décision soudaine et tardive.

Il réclame le gel de cette fermeture
Je vais lui demander le gel de cette fermeture et le report d'un an avant de prendre une décision définitive. Des évolutions démographiques qui nécessiteraient le maintien d'une classe sont envisageables sur le secteur. Une année supplémentaire nous permettrait aussi de proposer un réel projet, d'analyser les évolutions d'effectifs, de concerter les moyens disponibles entre les différentes écoles municipales pour trouver une solution équilibrée. Nous comprenons les difficiles problématiques d'équilibre sur les territoires et de moyens auxquelles l'Education nationale est confrontée, mais nous nous battrons avec tous les acteurs de l'école (équipe enseignante, services municipaux, parents d'élèves, Francas de Saint-Juéry) pour conserver cette classe à Louisa-Paulin», martèle le maire de la ville.       source : ladepeche.fr