Déjà, les rayons se garnissent de grimoires sur les fées ou les dragons. Mi-octobre, « L'Auberge des légendes » prendra la route, dans le Tarn et en Midi-Pyrénées. Une librairie pas comme les autres. Ambulante, de festivals en marchés, elle vendra des livres et autres bidules style confiture de sorcière, uniquement consacrés aux contes et légendes. Elle n'ira pas en carrosse, mais, c'est aussi merveilleux, dans une roulotte.

L'histoire n'a pu commencer autrement. Il était une fois… Patrice Depommier, dit Patou. Ce Briatextois est parti jeune courir le monde. Loin du Tarn, il devient pendant 14 ans libraire sur l'île de la Réunion. « À la fin, je tenais trois librairies à Saint-Denis. » Il décide de tourner la page, sans quitter le livre. Il revient au pays, où il crèche désormais à Saint-Juéry. Pendant deux ans, il peaufine son projet. Enfin, à 39 ans, Patou crée ce « commerce culturel itinérant ». Pourquoi les contes ? « Ils existent depuis des milliers d'années et ils existeront toujours. Ce sont nos racines . Ils ont beaucoup à nous transmettre», dit ce passionné, certain que « nous sommes tous des conteurs ou au moins des raconteurs ». Des contes, on en dira lors d'animations dans « L'Auberge des légendes ». Tous ont pour caractéristiques « des passages obligés ». Celui de Patrice Depommier, véritable conte de fée, est marqué par des rencontres. Une chaîne s'est formée, avec des gens qui l'ont aidé, dans son entreprise, de Créer boutique en passant par Initiatives tarnaises et le Crédit coopératif. Si nombreux que c'en est devenu selon le mot de Patou un véritable « Patouthon » !

fabriquée a cordes

Fabricant de châssis à Lombers, la Femil l'a mis en contact avec Christophe Puech, menuisier à Cordes-sur-Ciel. Toujours à l'affût des nouveautés, cet artisan de 46 ans s'est justement mis à faire des roulottes. « Curieux de nature, j'en avais vu des vieilles. Quand on m'en a demandé une neuve, j'ai dit oui. » Le courant est aussitôt passé entre lui et Patou. « Que l'Auberge des légendes voyage en roulotte, c'était primordial. Le bois, c'est vivant, ça donne envie d'entrer… » Un camion-magasin n'aurait jamais eu le même charme. La modernité n'est pas oubliée. Sur un châssis à six roues freinées, la roulotte sera tractée par un fourgon, comme une caravane.

Christophe Puech a conçu une autre roulotte, qui servira à un sculpteur breton, David Puech, qui n'est autre que son cousin, pour aller sur ses chantiers. Équipée avec le confort d'un camping-car, elle logera à l'artiste et transportera aussi ses outils. En partie métallique, sa surface argentée étincelle, comme un carrosse de conte de fées… source : ladepeche.fr