La phase de réalisation du chantier de la gare est désormais lancée. Depuis mardi le chantier est installé, lundi prochain il débutera pour ne plus s'arrêter, et se terminer 13 mois plus tard, fin juillet 2019. Afin de ne pas provoquer de gêne, il est demandé aux commerçants du marché (essentiellement des maraîchers) de bien vouloir garer leur camion ou camionnette non pas à proximité du marché, mais tout au fond de la place de la gare. Tout cela pour ne pas gêner les évolutions des engins de chantier.

De la même façon, il a été demandé aux entreprises réalisant le chantier d'éviter de se faire livrer par gros camions, le jeudi matin.

Pour le chantier lui-même, les phases préparatoires (aménagement des réseaux, désamiantage) sont terminées. Les entreprises en charge des travaux ont été désignées par appel d'offres et les entreprises tarnaises, au nombre de 12, s'y taillent la part du lion. L'accès au chantier se fera par l'impasse Salengro et une rampe à 8 % qui permettra de traverser la voie SNCF. C'est la raison pour laquelle le tonnage des camions est limité à 19 tonnes car cette configuration ne permet pas le passage de semi-remorques de 38 tonnes. La progression des travaux, pour l'œil extérieur, ne sera pas spectaculaire. À partir du 2 juillet, auront lieu la démolition des murs intérieurs et la pose des pieux sur l'emprise de l'extension. Dalles et murs seront réalisés en septembre, avant que tout l'aménagement intérieur suive. Un surcoût non prévu à l'origine sur ce chantier : la pose d'un transformateur électrique entre les rues Gisclard et Albert-Vergnes. Les mesures d'Enedis ont mis en évidence la nécessité de ce renforcement en fourniture électrique. Le coût de cet équipement sera d'environ 50 000 €. Pour l'esplanade, l'Agglo vient de lancer l'appel d'offres et le choix du cabinet d'architectes est effectué ces jours-ci. Le but est d'avoir un environnement végétal important qui s'inscrive dans le prolongement de la Trencade et de la place Marie-Curie.     source : ladepeche.fr