Le groupe Geste et Robin des Toits avaient organisé une réunion d'information sur le nouveau compteur électrique Linky. Pour la première réunion de Geste, ce fut un grand succès avec beaucoup de personnes présentes et très curieuses de connaître les risques et les inconvénients de ce nouveau compteur. Deux petits films démontraient que ce matériel de nouvelle génération fonctionne grâce à un courant porteur en ligne CPL qui circule dans l'intégralité du circuit électrique domestique exposant ainsi les habitants à des ondes électromagnétiques très nocives et potentiellement cancérigènes. Ce compteur permet aussi de collecter des informations diverses relatives à la consommation électrique de chaque foyer, un relevé ou une suppression d'EDF sans aucune intervention d'un technicien. «Linky possède des normes de sécurité datant des années 1999. Toute personne peut refuser la pose de ce compteur. L'Allemagne qui consomme 100 fois plus d'énergie que la France a refusé les compteurs Linky ainsi que l'Autriche et la Californie.» Précise la représentante de Robin des Toits. D'ici 2020, 80 % de la population devrait être équipée en Linky. Pour Saint-Juéry, cela devrait se faire aux alentours de 2018. Alain Fabre, conseiller municipal a indiqué que pour le moment la municipalité n'a aucune position au sujet des compteurs Linky. Sachant que les compteurs appartiennent à la commune, le maire a autorité pour refuser leur pose, ce qui a déjà été fait dans 48 d'entre elles. Pour le refuser, il suffit d'adresser une lettre recommandée avec accusé de réception à ERDF et adresser une copie au maire de la commune. Il faut aussi se renseigner auprès de son assureur pour connaître les modalités d'assurance en cas d'incendie ou de problèmes suite à la pause d'un Linky. Tous les formulaires et les courriers officiels sont disponibles sur le site internet de Robin des Toits.     source : ladepeche.fr

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir