Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ne vous fiez pas aux apparences. Malgré son look de jeune fille bien sage et sa guitare, GiedRé associe à une interprétation presque naïve des textes très crus et à l'humour noir exacerbé. Un style surprenant… Et ça marche. Cette chanteuse atypique, lancée par Raphael Mezrahi, commence à faire son petit bonhomme de chemin dans son univers particulier où ses paroles ne peuvent pas laisser indifférent. Et pour cause, dans « Tristesse du réveil », elle s'attriste de la mollesse de son compagnon, et s'apitoie dans son refrain qu'il ne soit dur que quand il dort : « si je t'en supplie si je t'y pousse c'est juste par peur que mon hymen repousse ».

Là, le ton est donné ! Dans « l'Amour à l'envers », même univers, elle déplore cette fois-ci qu'on ne lui fasse toujours que de dos. Ca peut choquer mais ça fait rire. Jointe par téléphone, elle s'explique sur son choix. Avec elle tout le monde y passe.

Pourquoi de telles paroles ? C'est plutôt cru ?

Oui mais bon, Patrick Fiori chante l'amour, moi j'ai choisi de chanter notre quotidien sans chichi. J'écris les textes et la musique. En fait je ne suis pas classique. Et alors ! Je fais ce que je veux car je suis indépendante, donc je n'ai aucune pression des maisons de disques ...... Lire la suite

Saint-Juéry. Giedré :

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir