Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Yvon Oulès, enseignant retraité, est un de nos précieux historiens locaux. Peu des aspects de l'histoire locale ont échappé à sa curiosité. Une curiosité alimentée par un important fonds photographique, qui nous donne à voir un Saint-Juéry bien différent de celui d'aujourd'hui. Ainsi du Hlm de la place Coste, première habitation à loyer modéré du département. Il y avait à son emplacement un hôtel, café, restaurant tenu par la famille Coste, d'où son nom. «C'est dans la cour de l'établissement qu'arrivait la diligence d'Albi qui transportait le courrier», nous précise Yvon. C'est pourtant un autre établissement, un peu plus loin, qui portait le nom de café de la poste. En 1941, la municipalité dirigée par M. Espinasse, maire nommé par le préfet sur ordre du gouvernement de Vichy, décide d'acheter le café Coste, tenu par Vve Pierre Palazi, qui souhaitait le vendre. «Pourquoi cet achat?», nous dit Yvon Oulés, «parce que la municipalité voulait y déplacer l'école des filles et la maternelle, afin de libérer le bâtiment qu'elle occupait place de l'asile (asile étant pris dans le sens de cette époque, soit école maternelle), et faire de ce lieu la mairie, ce qu'il est aujourd'hui encore» ...... Lire la suite

Yvon Oulès et ses 20.000 photos du vieux Saint-Juéry./ Photo DDM

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir