«Tu es gonflé». De son propre aveu, Maurice Lagourcette, 55 ans, a été plus dissuadé qu'encouragé par son propre entourage lorsqu'il a annoncé son intention de déménager du rond -point de la Planque à l'avenue André-Jacques-Boussac pour y installer son entreprise Atout Fer. Mais cet amoureux de l'ovale, joué à XIII ou à XV, ne se laisse pas facilement démonter. Car l'homme sait où il va. On peut néanmoins comprendre la dose de détermination, et une certaine foi en la solidité et l'avenir de son entreprise, quand on prend connaissance des chiffres… Un investissement de 2 millions d'euros pour acquérir et rénover une friche industrielle de 3 ha dont un de bâti. Entreprises en novembre 2013, la rénovation et la mise aux normes n'étaient pas une mince affaire. Ouvert depuis juin, le site a requis 8000 m2 de béton et 5000 m2 de surface goudronnée. Le bâtiment administratif, doublé d'une vaste salle d'exposition, procure une vue imprenable sur l'usine hydroélectrique d'Arthès. L'ensemble offre une magnifique réhabilitation d'un site industriel unique qui fait l'admiration des anciens ouvriers… et de tous les visiteurs et clients. Maurice, 55 ans, est solidement entouré de ses enfants. Atout Fer, ce sont 12 salariés. Jean-François, l'aîné des deux fils, a obtenu un BTS technico-commercial à Rascol : il est le directeur de la partie fers neufs. L'entreprise en vend 300 tonnes par mois. Des fers pour la menuiserie métallique, les charpentes, mais aussi une gamme infinie de fers forgés, réalisés, si nécessaire, à la demande. Stéphane, le second, est arrivé en 2007 : il est le directeur de la partie récupération, 800 tonnes par mois, soit près de 10.000 tonnes par an. La récupération s'effectue essentiellement sur le département, le traitement de ces fers compressés en cubes de 700 kg environ, passe souvent par l'Europe du Sud, avant que les lingots ne redeviennent des aciers spéciaux de très haute qualité après traitement chez Aciers et Energies du Tarn, l'entreprise voisine ! Même si le circuit était purement local autrefois pour toutes les opérations, Maurice est particulièrement heureux de contribuer à boucler la boucle tarno-tarnaise !       source : ladepeche.fr