La réunion Linky, organisée par Marc Langlois, du CMGA, en partenariat avec l'association Geste, a réuni 200 participants à l'Albaret. La plupart étaient venus s'informer des risques encourus par les compteurs Linky, risques supposés qui ont été décrits par Marc à l'aide d'un diaporama. Il a expliqué l'effet des ondes, la structure du Linky avec un schéma et a détaillé les maladies que le compteur peut provoquer, en tout cas selon les détracteurs du dispositif puisque Enedis dément la plupart des accusations que ces compteurs «intelligents» sont habituellement la cible.

La pose du compteur est malgré tout très controversée. De nombreuses questions ont donc été abordées. «La région Occitanie est la plus active en France car 20 mairies ont déjà refusé le Linky. Notre association a évité la pose de 600 compteurs. Depuis 2002, les assureurs ne veulent plus assurer les problèmes liés au Linky pour les personnes hypersensibles, car pour ces dernières les ondes artificielles ne doivent pas dépasser 0,6 volt», précise Marc. Le Linky présente aussi quelques avantages par rapport aux anciens compteurs, dont la régulation de l'électricité dans la maison, une intervention très rapide en cas de problème, un relevé plus juste et une baisse de certaines prestations peu courantes.       source : ladepeche.fr