Ils veulent faire ça comme il faut… Ce jour-là ils étaient 7, saisis par l'objectif, mais une quinzaine de personnes se sont déjà manifestées et la porte est grand ouverte à tous ceux qui voudront les rejoindre. La plupart sont blanchis sous le harnais, mais on peut s'intéresser au patrimoine à tous les âges. Les collections et dossiers de Jean Cabot et Yvon Oulès contiennent déjà une matière qui peut procurer des années d'exploitation. Ce jour-là Francine Enjalbert, Max Pradelles, Jean-Claude Vallejo, Marcel Cassagnes, Raymond Cavaillès, Jean Vabre et Yvon Oulès,

mettaient la dernière main à l'organisation de la réunion qui se tiendra mercredi 28 février à 20 heures à la salle du rez-de-chaussée de la Maison des Associations, au 26 de l'avenue Germain-Téqui. Pour Raymond Cavaillès «Aux membres de la commission extra-municipale culture et patrimoine, il est apparu que pour aller plus loin sur des projets, il était nécessaire de fonder une association loi 1901. Nous avons travaillé sur des projets de statuts, et nous pensons que l'association permettra de fédérer un maximum de personnes, dont nous souhaitons qu'elles viennent aussi avec leurs propres idées. Nous voulons travailler tous azimuts, et ne sommes les affidés de personne».

«Nous pouvions faire un travail sur l'histoire locale»

Le déclencheur de cette initiative ? «En travaillant sur le projet de la gare, nous nous sommes aperçus que nous pouvions faire un travail sur l'histoire locale, qui est très riche», poursuit Francine Enjalbert. Toutes ces personnes réfléchissent à la création d'un outil qui puisse être à la disposition immédiate des Saint-Juériens et plus largement de tout public. Parmi les pistes envisagées : la création d'une revue, l'organisation de conférences et l'utilisation de tous moyens pour la vulgarisation des connaissances acquises. Tous témoignages et documents sont les bienvenus : les moyens de reproduction modernes permettront de rendre aux gens les documents prêtés. Le recueil du patrimoine oral est aussi envisagé. Des documents audio, vidéo, pourraient être établis. Même si l'association en est encore à ses prémices, on voit l'ampleur que pourrait prendre son activité et le grand intérêt qu'elle présente ...... source : ladepeche.fr