Saint-Juéry avait placé sa journée des partenaires pour cette réception de Saint-Girons et les hommes de Franck Hermet et Laurent Cadalen ont su faire honneur au nombreux public présent. Pourtant, lorsqu'on voit l'entame des Ariégeois, on peut craindre le pire pour Saint-Juéry. Durant le premier quart d'heure, Saint-Girons domine territorialement sans parvenir à conclure alors que Saint-Juéry concrétise dès sa première incursion dans le camp adverse grâce à une pénalité de Daurelle. Dominer n'est pas gagner et les visiteurs vont en faire la triste expérience face à une équipe tarnaise particulièrement décidée et accrocheuse.

Menant au repos 10-7, Saint -Juéry a déjà fait du bon boulot, même malmené par une équipe de Saint-Girons qui n'a jamais su prendre la mesure de son valeureux adversaire.

Dès la reprise, les visiteurs veulent marquer le territoire et repassent en tête mais se font vite rejoindre par une équipe qui a décidé de ne rien lâcher jusqu'au bout. À la 72e minute, le talonneur adverse Incamps pointe un essai qui pourrait bien sonner le glas des «rouge et vert» mais c'est sans compter sur la fougue de cette équipe tarnaise qui va à nouveau reprendre la tête grâce à un essai de Tardieu et puis, comme rien n'est jamais fini avec les locaux, Daurelle va parachever «l'œuvre» par un coup de pied de 40 m, mettant un peu de distance avec les Ariégeois à une minute de la fin.

Voilà une bien belle victoire pour cette jeune équipe de Saint-Juéry qui prouve peut-être que la place de dernier n'est pas celle qui lui correspond. De son côté, cette défaite n'a aucune incidence sur la place de leader des Ariégeois (Saint-Sulpice a aussi perdu). source : ladepeche.fr