Sébastien Gamel a 37 ans, et déjà plusieurs vies dans le domaine de l'athlétisme. Il débute ce sport à 15 ans au Capial. Corinne Raynal, qui a tant fait pour lo Capial,, et qui est encore là aujourd'hui, l'a accueilli avec Jean Gras. L'abbé, récemment disparu, a vite repéré les talents du jeune homme et l'a adressé à Michel Molinier à L'Ecla. Là, jusqu'à ses 25 ans sous la houlette de Michel, qui a fait éclore tant de talents en demi-fond, il a cotoyé Nicolas Aïssat. Ils ont tous deux brillé sur 800 mètres, Nicolas au firmament du sport national, jusqu'à devenir demi-finaliste olympique et sélectionné aux mondiaux.

L'invicible phalange juniors

Tous deux faisaient partie -au tournant du siècle déjà, l'horloge du temps est implacable-de l'invincible phalange juniors-espoirs du club, lauréate nationale, avec notamment un Romain Mesnil à l'aube de sa gloire.

Sébastien a atteint le niveau national en juniors où il réalisait régulièrement la qualif aux France. Mais c'est Roger Milhau, l'ancien champion et conseiller technique régional, qui a fait exploser Sébastien à son meilleur niveau. Il fut 2 fois champion de France national, 1 fois vice-champion de France, en 2005,2006 et 2007. Licencié à Blagnac, presque trentenaire, il a établi ses records et son meilleur résultat : quatrième aux France élite, et des records à 1'48''13 au 800 et 3'42''50 au 1500m.

Puis, la passion de l'entrainement l'a pris et ne l'a plus quitté. Parti à Annecy, il a conduit les cadettes d'Aix les Bains au titre de championnes de France par équipes de cross., et une jeune fille au titre de championne de France cadette sur 1500 mètres. Depuis 3 ans, il assure ses arrières en travaillant pour une grande compagnie d'assurances tout en entrainant un groupe d'étudiants toulousains de très haut niveau.

Djilalli Bédrani, médaillé aux Europe de cross, 5 ième espoir européen en 2015 de la spécialité, 2ième sénior français dans cette compétition en 2016 et Martin Casse qui a chipé le record régional sur 1500 à Nicolas en 3'39''en sont les chefs de file.

Mais Seb n'oublie pas les bonnes fées qui ont tracé son chemin : Jean Gras, ses parents, Michel Molinier, Roger Milhau et Joël Ollivier.  source : ladepeche.fr

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir