A 57 ans, beaucoup d'hommes seraient heureux d'afficher la silhouette de David Adèle. 1,90m, 98 kg, taillé à la serpe, ce natif de Baie Mahaut , en Guadeloupe, en impose. Resté en métropole après son service militaire, David, d'abord installé en région parisienne, a joué au foot au Red Star, en CFA, mais aussi en D2. Il a également joué seconde ligne au rugby à Gaillac, entraîné par ses copains sapeurs-pompiers. Pourtant, le rugby est un sport dont il ignorait tout. Il était avant cela revenu en Guadeloupe, mais s'était réinstallé en métropole en 89, après le cyclone Hugo. Pourquoi le Tarn? Son frère était au 8e RPIMA de Castres...

C'est en jouant à nouveau au football à Arthès qu'il s'est fait embringuer par Daniel Dubec, dans l'athlétisme masters. Nous étions en 2004. Et David ne faisant jamais les choses à moitié, il s'entraîne au quotidien. Servi par un physique avantageux, il a un record à 14,12 m au poids de 6 kg. A Madrid, un lancer à 13,09 m lui a permis de conquérir l'argent européen tandis que, servi par ses qualités de vitesse, titulaire du 4x200m national, il conquérait l'or. Il compte à ce jour 6 titres de champion de France au poids depuis les M50, il a conquis le bronze aux championnats d'Europe 2017 au Danemark avec le relais national 4x100m, l'argent mondial sur 4x200m en 2012. Avec la présence de Geneviève Cathalau, on peut dire que l'air saint-juérien conserve bien les champions !  source : ladepeche.fr