Depuis plus d'un mois, Jean-Paul Galibert est parti pour toujours danser le country au paradis avec les anges comme public. Sa famille a tenu à lui rendre un dernier hommage avec cet article. Jean-Paul était né le 12 mars 1953 à Saint-Sernin-les-Mailhoc, il s'est marié avec Brigitte en 1977. De cette union, trois merveilleux enfants sont nés : Karine, Anthony et Laurie. Jean-Paul a eu le bonheur de pouvoir jouer et profiter un peu de cinq petits-enfants. Dans sa jeunesse, Popaul, comme le surnommaient ses amis, était un danseur de rock très assidu, il participait souvent à des concours au 2000 au Castelviel et gagnait souvent le premier prix. Lors de sa rencontre avec Bibi son épouse, il avait 21 ans et elle 18 ans, ils ont vécu 40 ans de bonheur, de joie, d'un amour sincère et surtout de danse. Le country les réunissait souvent, ils furent le couple pionnier du club de country de Lo Capial. Pendant huit ans, Popaul a dansé régulièrement le country, puis suite à des problèmes de santé il a dû arrêter mais était toujours présent au club et n'hésitait pas à jouer le rôle de figurant lors des démonstrations. Popaul était aussi surnommé Moustache car il en possédait une très imposante, il a exercé son métier de boucher à Mammouth et a terminé sa carrière à Flavourin. «C'était un amoureux de la danse car il l'avait dans la peau, il tenait cela de sa mère Huguette qui dansait la valse. Sa famille était son bien le plus précieux, mais il aimait aussi les chiens et le camping. Jean-Paul avait aussi une autre passion : il collectionnait les chalets miniatures en bois, il en possédait une centaine et écumait les vide-greniers pour agrandir sa collection. Les membres du club de danse du Capial se souviendront de sa gentillesse, son grand cœur.   source : ladepeche.fr

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir