Toujours quelques escarmouches au conseil municipal. Sur les importantes admissions en non valeur de factures d'eau (en clair, les factures impayées), M De Gually exhorte la municipalité à mettre en place «un tarif social, un chèque eau». Pour la majorité, Mme Maillet-Rigolet et le Maire se montrent tout aussi préoccupés, mais, répond Jean-Paul Raynaud : «Ce problème existe dans toutes les collectivités, et nul n'a trouvé la solution miracle». Blandine Thuel, du même groupe d'opposition, à qui Jean-Paul Raynaud reproche de déserter les commissions, où se préparent les décisions du conseil municipal «n'y siègera que lorsque son groupe y sera représenté par deux personnes». Le maire lui rétorque que «les commissions sont constituées au prorata du nombre d'élus, et l'autre liste minoritaire ne se plaint pas de n'avoir qu'un représentant».

L'élue d'opposition signale l'état d'abandon dans lequel se trouvent les cimetières depuis l'arrêt de traitement par la C2A par des produits phytosanitaires. «J'ai été moi-même saisi par de très nombreuses familles», répond le maire; «nous avons saisi des associations d'insertion pour faire un arrachage à la main. Elles sont débordées. Nous recherchons la meilleure solution : toutes les idées sont les bienvenues». M de Gually rappelle qu'il a signalé, au cours du conseil municipal du mois de mars, la présence d'une épave de véhicule sur un terrain privé le long de la voie ferrée, et que rien n'a bougé. «M de Gually, cette épave est là depuis 5 ans, et nous sommes intervenus à de multiples reprises, mais il n'est pas facile de faire bouger les choses sur un terrain privé». Enfin, sur le classement de l'entreprise Dyrup par la Dréal en classe «Sévéso seuil haut», D. Kowalczyk estime ne pas avoir assez d'éléments sur ce dossier technique, et annonce le refus de vote de son groupe. Au nom de l'autre groupe d'opposition, M Bardy annonce qu'il s'abstiendra. source : ladepeche.fr

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir