Comment êtes-vous arrivé sur Saint-Juéry ? PG : "J'ai pris la suite d'Anne-Marie Garrigues, partie à la retraite. J'ai été recruté par Jacques Lasserre. J'ai vécu à ses côtés la fin des travaux du centre-ville. Il s'agissait de mon premier poste de DGS, je suis venu avec un objectif d'évolution de carrière, pour développer mes connaissances et compétences. Puis, sont arrivées les municipales de mars 2014… Lasserre m'avait annoncé qu'il ne se représentait pas. M. Raynaud a été élu et tout de suite il m'a accordé sa confiance, et il n'y a jamais eu d'entorse à notre entente.

Il y a eu une période d'adaptation pour que la nouvelle municipalité explique, puis mette en place, son projet politique. J'ai beaucoup travaillé sur la faisabilité et la conception des grands projets : réaménagement de la gare, usine de production d'eau mutualisée, restructuration de l'espace Emile-Albet avec Tarn Habitat, mise en place de la piscine de rivière des Avalats, en complément de la gestion du quotidien et de l'organisation des services.

Il y avait donc de quoi faire…

En effet, ce n'est pas le travail qui a manqué! Aujourd'hui, on passe à la phase concrète de début des travaux : usine de production de l'eau déjà lancée, début imminent des travaux à la gare, déconstruction d'Emile-Albet au cours du second semestre.

Que retiendrez-vous de votre passage ?

J'ai appris beaucoup de choses. J'ai intégré des services communaux de qualité avec des collègues motivés par le service du public. Cela a confirmé mon désir de travailler au niveau d'une direction générale en interface entre élus et population.

Des souvenirs particuliers ?

Les inondations aux Avalats en 2014 où tous les services ont été mobilisés pour aider la population, et l'incendie du multi-accueil, rouvert en un temps record. En partant, un peu de mon cœur reste ici : c'est grâce à cette collectivité que je peux poursuivre mon évolution ...... source : ladepeche.fr

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir