Raphaël Capito, jongleur professionnel, membre de la Laiterie, remplaçait Jérôme pour donner une conférence sur la jonglerie à la médiathèque. A l'aide d'un diaporama, il présenta l'historique de la jonglerie qui vit le jour en Égypte en 1800 ans avant JC. En Chine, jongler avec 7 épées avait déjà cours en 600 avant JC. Lors de l'empire romain, un officier entraînait ses troupes à réaliser des figures et du jonglage. Du Moyen Âge jusqu'au XIIe siècle, les jongleurs se produisaient dans les palais, vers le XVIIIe siècle, beaucoup jonglaient en milieu forain et c'est au début du XIXe siècle qu'ils intégraient les pistes de cirque. En 1870, les arts du spectacle placent les jongleurs sur les scènes des music-halls, ils deviennent ainsi des artistes. Certains jongleurs ont battu de beaux records, 200 personnes sont capables de jongler avec 9 balles. Anthony Gatto possède le record en niveau endurance avec 305 envois. 20 personnes jonglent avec 10 balles, 8 personnes avec 11 balles, 3 personnes avec 12 balles, 2 personnes avec 13 balles et jusqu'à maintenant seul Alex Barron est capable d'utiliser 14 balles. Anthony Gatto tient aussi le record de jongler avec 8 massues depuis 2006, puis il fut égalé par Willy Colombaini. Pour les anneaux, le record est de 235 rattrapages avec 9 anneaux, 47 rattrapages pour 10 anneaux, 17 rattrapages pour 11 anneaux, 13 rattrapages pour 12 anneaux, 13 rattrapages pour 13 anneaux par Albert Lucas en 2006. Certains jongleurs croisent les arts mêlant théâtre, danse, musique pour parfaire le spectacle et transformer les performances en prestation artistique. Les appareils de jonglage peuvent varier comme le diabolo, le bâton du diable, les anneaux, les balles, les chapeaux, les yoyos ou autres bilboquets. Certains objets peuvent être drôles à utiliser comme le bâton Twirling, les objets de swinging, le hulahoop ou les assiettes chinoises. En 2013 à Toulouse, s'est tenue la communauté européenne de jonglerie qui a réuni près de 5000 jongleurs. source : ladepeche.fr