Après avoir chanté et connu un grand succès sur le sol américain, la chorale Assou-Lezert va se produire en Afrique pour retrouver une chorale amie. En effet, en juillet 2015, ces choristes tarnaises avaient eu le plaisir d'accueillir en France, la chorale Gabonaise Sainte-Cécile de Libreville, qui avait enchanté par leur ferveur et leur talent le public lors de leur venue à Albi. Cette rencontre permettait aux membres des deux chorales de partager leur passion commune, le chant, trait d'union entre les deux pays et les deux cultures.

Ambassadeurs de la ville

Du 22 au 31 août, une partie de la Chorale Assou-Lezert se fera ambassadeur de la ville d'Albi à Libreville au Gabon.Pour leur plus grande joie, les choristes albigeois sont invités à participer au 30e anniversaire de la chorale Sainte-Cécile pour un échange cosmopolite auquel participeront aussi une choriste de Californie et un chanteur basque.

Tous seront hébergés chez l'habitant. Les 23 personnes du groupe se préparent à vivre une semaine riche en échanges humains et musicaux : une semaine de découverte au cours de laquelle sont prévus, bien entendu, des concerts, messes et soirées culturelles, mais aussi des visites. Au programme la ville de Libreville, le parc national Akanda, la pointe Denis, le cap Santa Clara, ou encore la fondation du Dr Albert Schweitzer à Lambaréné.

60 chanteurs

Ce projet doit son existence à une choriste d'Assou-Lezert qui a passé une partie de sa jeunesse au Cameroun et qui a gardé des liens forts avec la culture africaine. Depuis 2012, la chorale est ambassadrice officielle de la ville d'Albi. Cet échange avec l'Afrique permet une rencontre des cultures et surtout des chants, avec un réel plaisir de partager les différences musicales.

Avec ses 27 ans d'existence, Assou-Lezert a acquis une grande notoriété à travers la France, mais aussi dans le monde. Emmanuelle Izquierdo est le chef de chœur qui dirige ses 60 chanteurs sur un répertoire varié qui s'étoffe au fil des années. La musique adoucit les mœurs, elle est aussi un véritable pont entre les continents.       source : ladepeche.fr