Nous avons réservé hier un large écho à la cérémonie de reconnaissance de Justes parmi les nations des familles Dubec et Igualens d'Arthès. Celui par qui tout cela est arrivé n'est autre qu'Alain Fabre, notre ancien correspondant. Sa ténacité a payé. Ruth Artz est une universitaire américaine. C'est elle qui avait été cachée par les familles Valat et Fédou. Elle avait obtenu pour eux, en 1998, la médaille de Justes parmi les nations.

Or, en intervenant sur la Shoah, aux Etats-Unis, elle est approchée par Michel Ashe à la fin d'une de ses conférences : «Vous étiez réfugiée à Arthès, dans le sud de la France ? Moi aussi !». Ruth l'a fait savoir à Alain. Depuis lors, prises de contacts diverses, instruction du dossier depuis septembre 2014 : Alain a obtenu la même reconnaissance pour les familles Dubec et Igualens. Chapeau Alain ! Il faut aussi savoir que pendant la guerre, 14 personnes juives ont été cachées à Arthès et 46 à Saint-Juéry. Et beaucoup des personnes qui les ont sauvées resteront à jamais anonymes…     source : ladepeche.fr

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir