Attention aux faux démarcheurs de la société Engie, le fournisseur de gaz et électricité. Une habitante de Saint-Juéry dans le Tarn veut alerter sur la tentative d’escroquerie à laquelle elle a échappé mercredi dernier. En fin de journée, vers 18h30, un jeune d’une vingtaine d’années se présente à son domicile, avenue Jean-Jaurès. «Il portait une sacoche avec le nom d’Engie marqué dessus et un badge de la société. Il m’a demandé si j’avais bien changé de fournisseur et m’a indiqué que je n’avais pas renvoyé un coupon que j’aurais reçu en novembre dernier.

Cet homme m’a aussi expliqué que la société avait tenté de me joindre par téléphone à plusieurs reprises » explique Marie. La Saint-Juérienne, qui travaille dans le commerce, a l’habitude d’être méfiante lorsqu’elle est sollicitée à son domicile. « Je lui ai demandé à quel numéro Engie m’avait appelé. Il m’a alors donné un numéro qui commençait par 05.62, ce qui correspond à Toulouse et pas au Tarn. J’ai tout de suite senti l’arnaque et menacé d’appeler la police ». C’est alors qu’un deuxième démarcheur est apparu lui aussi avec une sacoche siglée Engie.

UFC Que choisir appelle à la vigilance

La Saint-Juérienne demande aux deux démarcheurs le nom de l’abonnée qu’ils recherchent. « Ils ont reculé pour regarder sur la boîte aux lettres. Mais comme il y avait quatre noms différents inscrits dessus, ces deux jeunes n’ont pas été capables de donner mon nom. Ils ont dit qu’ils s’en allaient. » Marie a aussitôt appelé le commissariat et la mairie de sa ville, pour alerter sur les pratiques douteuses de ce duo. La Saint-Juérienne a aussi posté un message sur Facebook pour alerter un maximum d’habitants. « Je pense qu’ils voulaient mes coordonnées bancaires ou bien un chèque » avance Marie qui pense aux personnes âgées « qui peuvent se faire avoir ». « À aucun moment, ils n’ont eu l’air affolés ou inquiets » assure-t-elle.

Contactée, l’association de consommateurs UFC Que choisir 81, appelle à la plus grande prudence lorsqu’on est sollicité à son domicile. « Il ne faut en aucun cas, donner des coordonnées ou renseignements. Lorsqu’un démarcheur se présente, il faut lui demander sa carte, la conserver et refermer la porte » insiste Francis Escande le président. « Nous traitons beaucoup de dossiers de personnes qui se sont fait abuser : des personnes âgées mais pas seulement. En général, les faux démarcheurs prennent des noms de grosses entreprises comme Engie ou autres ». Vous voilà prévenus…      source : ladepeche.fr