Devant leurs parents et les policiers albigeois, ils ont reconnu être «influencés par les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux». Ils ? Deux gamins de 12 et 14 ans. Ils ont agi sous influence pour saccager l'école René-Rouquier : rideaux dégradés, toutes les connexions électriques coupées, murs défoncés à coups de marteau, extincteurs vidés dans les salles. Les deux ados domiciliés à Saint-Juéry, avaient aussi prévu d'emporter dans un sac à dos de l'équipement électroménager, un élément WIFI et du matériel scolaire.

Leur forfait accompli, ils ont été surpris par l'arrivée imprévue d'une enseignante à l'école jeudi 25 octobre en fin d'après-midi. Elle s'est rapidement aperçue de l'étendue des dégâts. Le plus jeune des deux ados se trouvait toujours sur place, son copain avait réussi à prendre la fuite. Les services de police sont alors alertés, ils récupèrent le jeune homme et le conduisent au commissariat où il indique avoir commis ces actes de vandalisme et de vol en compagnie d'un autre jeune de 14 ans. Il a ensuite été remis à ses parents. Les deux ados sont entendus le lendemain en compagnie de leurs parents.

Ils devront répondre à une convocation mi-novembre auprès de la Protection judiciaire de la jeunesse du Tarn, en vue de la mise en œuvre d'une mesure de réparation pénale.

Les élèves accueillis lundi
D'autre part, des techniciens de la police scientifique ont été dépêchés sur les lieux pour effectuer de nombreux relevés de traces et indices pouvant étayer l'enquête policière. Car les dégâts sont d'ores et déjà importants. Les premières évaluations effectuées par les services municipaux chiffrent le préjudice aux environs de 40 000 €.

Les travaux de réparation, de remplacement du matériel détruit et de nettoyage vont maintenant être mis en œuvre pour rénover l'école avant la rentrée. Car les enfants seront bien accueillis lundi à l'école René-Rouquier, même si le matériel informatique fera peut-être défaut. La ville de Saint-Juéry a porté plainte.       source : ladepeche.fr